jeudi 18 avril 2013

Cosmétique home-made : bien choisir ses matières premières


Qu'est-ce que la galénique et la cuisine sorcière? Lisez ce préambule pour comprendre ce qui porte mes recettes!

Il y a deux raisons qui peuvent nous mener à utiliser des produits cosmétiques de soin, en sus du plaisir de "tammbouiller" et de la préservation de sa santé comme de l'environnement : l'hygiène d'une part, les problèmes dermatologiques d'autre part. Et même si les deux peuvent se combiner, l'un et l'autre n'ont pas les mêmes restrictions.

Dans le cas de la simple hygiène, on peut laisser de la place à la fantaisie et sélectionner des ingrédients qui auront, par exemple, une odeur qui nous plaît, pour autant que les matières premières choisies correspondent à notre type de peau et soient tolérées par celle-ci : par exemple, l'huile essentielle d'écorce de cannelle au parfum si envoûtant est dermocaustique, et même son hydrolat est à utiliser avec précaution, pour ces mêmes raisons.

Petite parenthèse : faire ses produits cosmétiques est souvent plus économiques que l'achat de produits finis, bio ou non. Ceci-dit, il en va autrement lorsque l'on truffe ses préparations d'une ribambelle d'actifs (perso, j'en utilise rarement plus de deux ou trois à la fois, ce qui est largement suffisant), de fragrances, de colorants (pour le maquillage notamment), ou encore lorsque l'on veut tester toutes les nouveautés qui sortent! Donc, à chacun de définir son ou ses objectifs...

Dans le cas d'un soin spécifique (eczéma, couperose, acné...), le choix des matières premières ne souffrira aucune coquetterie, le choix dépendra essentiellement du problème à traiter, parfum et couleur seront loin d'être prioritaires ! Ceci-dit, il existe tellement de matières premières différentes de nos jours que l'on peut se permettre de faire les difficiles...

Ce qu'il faut retenir, c'est que les huiles végétales, les hydrolats, les huiles essentielles, etc. sont des concentrés de principes actifs avant tout, pouvant apporter une réelle aide en matière de soin, mais pouvant de même causer du tord à la santé si on en use avec légèreté. Si une application excessive d'huile végétale sur le cheveu risquera de le graisser outre mesure, ou sur la peau tendra à en boucher les pores (on dit bonjour aux boutons !), l'huile essentielle utilisée inconsidérément peut provoquer des dégâts bien plus déplaisants, si ce n'est graves.

Pour fabriquer une crème (par exemple) qui réponde à nos besoins, l'on doit impérativement connaître son type de peau : normale, sèche, grasse ou mixte. En outre, en plus d'une des quatre possibilités citées, elle peut se révéler être sensible, terne, acnéique, déshydratée... Je vous recommande la lecture de ce dossier (Aroma-Zone) très bien fait, qui vous permettra d'en apprendre plus sur le sujet.


Une fois le type de peau déterminé, on pourra faire une sélection des matières premières que l'on peut ou qu'il serait bon d'utiliser, et celles qu'il vaut mieux éviter. Après cela, si l'on a des problèmes dermatologiques particuliers, la liste se réduira encore et apparaîtront les spécifiques, voire les indispensables.

Pour ma part, ma peau est de type normale (j'ai de la chance) et sensible (là, j'en ai moins), celle du visage davantage que celle du corps (comme souvent). Il me faut donc des matières douces qui n'irriteront pas mon épiderme réactif, rien qui puisse alourdir ma peau fine, et de la modération en ce qui concerne les huiles essentielles et autres extraits concentrés, qui pourraient me faire plus de mal que de bien.

C'est ainsi que vous lirez sur ce blog majoritairement des recettes convenant aux peaux normales et sensibles (qui ont l'avantage de convenir à tous les types de peau, mais qui ne combleront peut-être pas tous leurs besoins, selon les ingrédients utilisés), et de temps à autres quelques recettes spécifiques, suite à des demandes particulières qui me sont faites.

Osez la cosmétique maison, votre peau vous en remerciera ! Et votre portefeuille aussi, du moins si, comme moi, vous allez à l'essentiel, sans paillettes ni chichis...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire